top of page
Rechercher

TOU BICHVAT - Nouvel An des arbres

“Nous savons que cette célébration est le Nouvel An des arbres Roch ha Chana la ilanot (ou la ilan). Elle a lieu chaque année le 15 du mois de ChvatTou Bichvat ט"ו בִּשְׁבָט « Tou » étant l’acronyme des lettres Tèth et Vav ט"ו qui ont une valeur numérique de 9 + 6 = 15”.

Extrait de : UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon France ici


Amazon US & Israel ici


LIRE LA SUITE – Tou Bichvat


“Il s’agit d’une fête rabbinique citée dans la Michna instaurée à cette époque car, d’après l’école de Hillel, la majeure partie de la saison des pluies a lieu jusqu’au 15 Chvat. Passé cette date, la sève remonte, la végétation repousse et les fruits éclosent. Les Sages pensent qu’à Tou Bichvat les arbres ne tirent plus leur subsistance des pluies de l’an passé mais de celles de l’année suivante. Tou Bichvat devient ainsi un jour déterminant pour la récolte fruitière de l’année à venir, le jour du « jugement » de la végétation.


Depuis les temps bibliques, il est demandé aux Bnéi Israël de planter des arbres et des arbres fruitiers en particulier, en Terre sainte. Cette tradition perdure et aujourd’hui, on s’y réjouit de la remontée de sève à la fin de l’hiver et par extension, du renouveau de la Terre d’Israël, du retour des exilés.


Cette réjouissance s'est trouvée revigorée par les cabalistes de Safed sous l’impulsion d’Isaac Louria au XVIème siècle, attachés autant à « l’Arbre de Vie » – la structure spirituelle des sefirot – qu’à l’arbre fruitier qui nourrit ici-bas. Les nouvelles pratiques qui émergent parmi ces cabalistes immigrés de fraîche date en Erets Israël n’apparaissent pas dans les enseignements du Ari Hakadoch mais dans l’ouvrage Hemdat Yamim, au siècle suivant. Selon son auteur, la consommation de fruits est un tikoun pour qui n’aurait pas profité et béni les fruits de la Terre d’Israël. Cette réparation spirituelle est ritualisée par un seder – comme celui de Pessah. C’est un repas où l’on consomme idéalement plusieurs espèces de fruits et quatre coupes de vin, encadré par la lecture de passages bibliques, talmudiques, poétiques et du Zohar ayant pour thème les fruits.

Tou Bichvat est un jour de réjouissance lors duquel on ne doit pas prononcer d’oraison funèbre ni observer de jeûne. Les Séfarades ont coutume d’étudier ce jour-là les lois agraires et les passages de la Michna et du Zohar relatifs à Tou Bichvat.


En Israël, cette fête prend un sens très fort depuis le renouveau sioniste. En 1890, Zeev Yavetz, membre fondateur du mouvement Mizrahi, décide de célébrer Tou Bichvat en emmenant ses étudiants planter des arbres dans la localité agricole de Zikhron Yaacov. Son innovation, qu’il conçoit dans la continuité de l'esprit des cabalistes, est adoptée par l’Union des enseignants. En 1908, Le Fonds national juif, le KKL, fait de même. Tou Bichvat et l’amandier – premier arbre en fleurs au printemps en Israël – deviennent les symboles du retour du peuple juif sur sa Terre et de sa renaissance. C’est pourquoi Tou Bichvat est choisi comme date d’inauguration par de nombreuses institutions publiques en Israël”.


UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon ici


En librairie, en Israël en vente à :


Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim tel 02 537 49 25 Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14 tel 03 524 38 35 Netanya : Judaïca (passage Smilanski) Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza tel 09 954 21 55 Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori tel 08 86 666 58


et à PARIS : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème) tel 01 43 48 94 33

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page