top of page
Rechercher

Nos pluies en leur temps

"La Hassidout entière pourrait tenir dans cette sagesse : 'Je donnerai vos pluies en leur temps ; la terre produira sa récolte et les arbres des champs donneront leurs fruits'  (Lévitique 26.4). Ce que D.ieu nous promet, c’est que tout arrive en son temps, tel que cela a été prévu de tout temps - nos bienfaits, nos épreuves - nos épreuves qui sont aussi des bienfaits, puisqu’elles nous permettent d’effectuer les tikounim, les arrangements, que nous devons réussir à faire dans le temps de vie qui nous est imparti - des épreuves à réussir, pour grandir, pour nous élever, et des bienfaits dont nous devons être reconnaissants puisqu’ils nous permettent de mieux affronter ces épreuves".

UNE ANNEE AVEC LA CABALE

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 6/6 Secrets du temps et des Fêtes (extrait)


Découvrir le 6ème livre :

Amazon FRANCE ici

Amazon US & ISRAEL ici


"Il faut donc avoir confiance, ne pas avoir peur et donner le temps au temps. A propos de récolte, une loi nous fournit le bon entraînement à cette épreuve de l’attente, איסור ערלה issour ‘orla, l’interdit de orla : après avoir planté un arbre fruitier, il nous faut attendre trois années entières avant d’en goûter les fruits, et les premiers d’entre ces fruits devront être consacrés comme sacrifice au Temple.


A l'origine, Adam pouvait planter un arbre et manger de ses fruits le jour même. Après sa faute, le monde devint tel que nous le connaissons : il faut attendre très longtemps, plusieurs années, avant que les fruits ne poussent et trois années au moins avant d’être autorisé à en consommer.


'A la fin des trois ans, le fruit est considéré comme saint. La Torah dit en effet : ‘La quatrième année, tous ses fruits seront saints, destinés à susciter la louange de D.ieu’. Ces fruits sont appelés : ‘fruits de la quatrième année’. Il est interdit de les consommer avant de les ‘racheter’. A l'époque du Temple, ils devaient être apportés à Jérusalem et consommés sur place comme la deuxième dîme (ma'asser chéni). De nos jours, il faut racheter ces fruits après leur maturité et leur cueillette' (Meam Loez).


Voilà comment la tradition ésotérique explique cet interdit : 'D.ieu nous a ordonné de ne pas manger les fruits d'un arbre au cours des trois années suivant sa plantation parce qu'un esprit impur repose sur l'arbre. Quiconque mange de son fruit se nourrit de cet esprit. Après trois ans, un esprit saint repose sur l'arbre. (…) La récompense pour l'observance de ce commandement est très grande car il n'est pas facile à accomplir. (…) Lorsqu'un homme observe ce commandement, il atteint un niveau de perfection supérieur à celui d'Adam. En effet, lorsque D.ieu ordonna à Adam de ne pas manger de l'Arbre de la Connaissance, il se montra impatient et enfreignit l'ordre de Dieu. Et pourtant, nous qui avons peiné pour planter un arbre et désirons manger de ses fruits, nous savons nous dominer pendant trois ans par respect pour le commandement de D.ieu'.


Attente avant de goûter, apprentissage de la domestication de nos pulsions, éloge de la patience, encouragement à la gratitude".


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

NOUVEAU ! Dans les locaux de QUALITA à Jérusalem : Au Fil d'Ariane HaRav Agan 10

- Jerusalem : Manny's Book Store, Khavakuk 2

- Jerusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Jerusalem : Or Ha Haïm, Hapisga 45


Et aussi à:

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori


En vente en France à Paris : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème)


Illustration : joaquin sorolla


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page