top of page
Rechercher

Les segoulot du seder de Tou Bichvat

Une segoula est une qualité, une propriété intrinsèque précieuse d’une chose ou d’une personne. Le peuple juif est par exemple ‘Am segoula pour son Créateur, un peuple spécial à Ses yeux. D’après la tradition ésotérique, chaque espèce végétale détient aussi une segoula particulière. Ce jour spécifique du 15 du mois de Chvat est propice à la célébration de la Terre d’Israël et de ses fruits, à l’appropriation de leurs pouvoirs métaphysiques. Une réjouissance tout à la fois matérielle – les récoltes des vergers – que spirituelle : les « fruits » bénéfiques d’une vie de Torah et de mitsvot”.


Extrait de : UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur


Amazon France ici


Amazon US & Israel ici


LIRE LA SUITE – TOU BICHVAT


“À Tou Bichvat, comment procède-t-on ? Les amis, la famille se réunissent autour d’un plateau de fruits secs et frais, en veillant à y mettre des fruits nouveaux de l’année. Il suffit ensuite de regarder le fruit avec la kavana correspondante et de le manger pour profiter de ses propriétés secrètes. La consommation de chaque fruit nouveau de l’année exige la bénédiction chéhé’hiyanou pour l’accomplissement de quelque chose de nouveau ou sur une chose neuve.

Le cœur du rituel est la consommation des sept espèces d’Israël.


Les sept espèces d’Israël

כִּי יְה-וָה אֱלֹהֶיךָ מְבִיאֲךָ אֶל אֶרֶץ טוֹבָה אֶרֶץ נַחֲלֵי מָיִם עֲיָנֹת וּתְהֹמֹת יֹצְאִים בַּבִּקְעָה וּבָהָר אֶרֶץ חִטָּה וּשְׂעֹרָה וְגֶפֶן וּתְאֵנָה וְרִמּוֹן אֶרֶץ זֵית שֶׁמֶן וּדְבָשׁ אֶרֶץ אֲשֶׁר לֹא בְמִסְכֵּנֻת תֹּאכַל בָּהּ לֶחֶם לֹא תֶחְסַר כֹּל בָּהּ אֶרֶץ אֲשֶׁר אֲבָנֶיהָ בַרְזֶל וּמֵהֲרָרֶיהָ תַּחְצֹב נְחֹשֶׁת וְאָכַלְתָּ וְשָׂבָעְתָּ וּבֵרַכְתָּ אֶת יְה-וָה אֱלֹהֶיךָ עַל הָאָרֶץ הַטֹּבָה אֲשֶׁר נָתַן-לָךְ

Car l'Éternel ton D.ieu te Conduit dans un pays fortuné, un pays plein de cours d'eau, de sources et de torrents qui s'épandent dans la vallée ou sur la montagne, un pays qui produit le blé et l'orge, le raisin, la figue et la grenade, l'olive huileuse et le miel, un pays où tu ne mangeras pas ton pain avec parcimonie, où tu ne manqueras de rien ; les cailloux y sont du fer et de ses montagnes tu extrairas du cuivre. Tu jouiras de ces biens, tu t'en rassasieras. Rends grâce à l'Éternel ton D.ieu du bon pays qu'il t'aura donné !

(Deutéronome 8.8-10)


Le blé

Mangé sous forme de gâteaux, le blé possède, dit-on, la vertu de conférer sagesse, discernement et donc réussite dans les études à celui qui en consomme en conscience, avec la bonne kavana, l’intention adéquate. Celui qui est « sage » ne manquera jamais de rien puisqu’il possède son savoir. La deuxième segoula du blé est donc la parnassa, la subsistance et plus, les moyens financiers, la réussite. Avant de le mettre en bouche, on prononce la bénédiction Boré miné mézonote.


L’orge

L’orge perlé et la bière possèderaient la vertu d’apaiser les tensions dans le couple et d’offrir le chalom bait, la paix des ménages. On se souvient qu’au Temple, une femme sota (soupçonnée d’adultère) apportait une offrande d’orge pour se laver de tout soupçon.


L’olive

L’olivier est un arbre à feuillage persistant ; ses feuilles ne tombent pas. Par analogie dans le monde machal qui est le nôtre, nous désirons que notre descendance ne « chute » pas, que nos enfants soient de bons Juifs qui ne se détournent pas du droit chemin. Ainsi, l’huile d’olive donnerait aussi une bonne mémoire, pour se souvenir de qui l’on est en vérité. Avant d’en consommer on prononce la bénédiction Boré péri ha ets.


Les produits de la vigne

Pour trouver son ben zoug ou sa bat zoug ou souhaiter à quelqu’un de rencontrer son futur conjoint, boire du vin ou du jus de raisin, il est bon de manger des raisins frais ou secs ou des feuilles de vigne farcies. Le raisin est aussi reconnu comme segoula de fertilité. Au moment d’en prendre, on dit la bénédiction Boré péri ha Guefen.


La figue

La Torah est comparée au figuier. Les figues ne mûrissent pas en même temps mais l’une après l’autre. Il faut donc de la patience pour pouvoir y goûter, comme la Torah qui ne s’acquiert que par étape. Ce fruit d’Israël est donc réputé apporter de la patience à celui qui en mange en se concentrant sur ses vertus.


La grenade

Ce fruit protège la réputation de celui qui en consomme puisqu’il préserve les lèvres (couleur de grenade) de la médisance.


La datte (דְבָשׁ le « miel » de datte)

Nouvelle ou sèche, les qualités nutritives de la datte viennent corroborer le fait qu’elle est un support parfait pour une bénédiction sur la guérison et la santé”.


UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon ici


En librairie, en Israël en vente à :

Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim tel 02 537 49 25 Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14 tel 03 524 38 35 Netanya : Judaïca (passage Smilanski) Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza tel 09 954 21 55 Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori tel 08 86 666 58


et à PARIS : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème) tel 01 43 48 94 33

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page