top of page
Rechercher

Les secrets de la cacherout

"C’est dans cette parasha Chemini marquée par la transcendance que sont données les indications pour accéder au sod, au secret, à travers l’acte le plus quotidien, le plus banal, le plus accessible qui soit : manger. Il est donc possible pour un Juif de transcender l’acte de se nourrir en choisissant de manger selon les préceptes énoncés ici : choix des animaux 'aptes' ou 'conformes' et refus des associations incompatibles (lait/viande). La tradition mystique éclaire les lois de la cacherout d’une lumière extraordinaire : ce qui, parmi le règne animal, est dans la capacité d’échapper (de par son anatomie, donc sa nature, son essence) à l’inertie de son environnement, nous pouvons l’intégrer dans notre régime alimentaire, dans notre construction intellectuelle, mentale et spirituelle. Puisqu’il est considéré et accepté que ce que nous mangeons nous transforme et nous construit, alors il ne saurait être question d’ingérer et de faire sien un organisme vivant qui n’incarne pas la liberté, le sursaut vital, le mouvement !".

UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait)

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 3/6 Lévitique Vayikra


Découvrir le 3ème livre :

Amazon FRANCE (livre papier et numérique) ici


Amazon US & ISRAEL ( papier et numérique) ici


LIRE LA SUITE – Chemini 2/3


"Ainsi, nous consommerons des oiseaux parce qu’ils ont des ailes et peuvent s’envoler (sauf s’ils sont sauvages, prédateurs ou charognards puisqu’à cela non plus nous ne voulons pas ressembler !).


Les poissons que nous mangerons ont des nageoires pour se mouvoir dans l’environnement avec lequel ils font un.


Une sorte particulière de sauterelle est acceptable car elle a des pattes lui permettant de sauter et de 'quitter' la terre. Il faut savoir que la terre est impure par essence. Elle représente l’enfermement dans la matérialité, le principal piège de l’existence. Elle est assoura, interdite, un mot qui signifie aussi 'enchaîné'. Alors tout animal qui sera en contact direct avec la terre sera impropre à la consommation. Seuls seront aptes, koshers, conformes, les animaux qui sont séparés au moins partiellement de cette matérialité : les animaux avec des sabots fendus. Séparés, mais pas complètement car il faut pouvoir être influencé, et influencer en retour. Ainsi du poisson qui doit posséder des écailles pour être séparé de son élément, l’eau".


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

- Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Jérusalem : dans les locaux de QUALITA - Au Fil d'Ariane HaRav Agan 10


Et aussi à:

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori


En vente en France à Paris : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème)


Illustration : James Crandall

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page