top of page
Rechercher

Entrer, survivre et sortir d’Exil

"Chemot est notre parasha ; c’est aussi un Sefer entier. Il faut donc entendre que ce qui se joue dans cette première section du Livre Chemot préfigure ce qui se jouera dans tout le livre Chemot. Cette paracha Chemot – et le Livre du même nom – parle de l’exil en Égypte : comment on y entre… et comment on en sort. Et plus exactement, il dit comment il faut y entrer pour pouvoir espérer y survivre et en sortir".


Extrait de : UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon France ici


Amazon US & Israel ici


LIRE LA SUITE – Chemot 1/4


"D’une certaine manière, on peut même considérer qu’il faut y entrer, qu’il faut y survivre et qu’il faut en sortir. Ceci est le Plan divin. Le Créateur a voulu, à plusieurs niveaux, que nous fassions l’expérience de l’exil, et celle de l’arrachement à cet exil. Les trois moments - l’entrée en exil, la survie en exil et la sortie d’exil - sont une épreuve, chacune à réussir. Le succès à l’épreuve de la sortie d’exil représentant l’accomplissement des trois épreuves.


La sortie d’exil sur un plan historique n’a duré qu’un seul jour. Sur le plan philosophique, cette expérience est à considérer comme une sortie de l’état d’exil de chaque jour, de chaque instant.


Dans la perspective de la Hassidout, l’exil n’est pas un point géographique (tout ce qui se situe en dehors d’Erets Israël), mais un état interne : tout ce qui n’est pas une disposition psychologique de liberté spirituelle. On peut donc considérer qu’un Juif peut vivre en dehors de la terre d’Israël et se trouver dans un état spirituel interne de liberté ; aussi bien que l’on trouvera des Juifs vivant en terre d’Israël n’ayant pas échappé à la mentalité d’exil, sur le plan de leur pensée et de leur spiritualité.


Toujours avec la Hassidout, être en état interne de liberté, de délivrance (en « guéoula »), c’est avoir intégré le Daat elyon dans le Daat ta’hton : avoir développé une conscience supérieure tout en ayant une conscience inférieure aigüe. C’est savoir que le monde matériel dans lequel nous sommes - et dont nous sommes une partie - est une projection de la volonté de D.ieu, Sa maison ici-bas, dira ba ta’htonim. Que ce monde matériel, que la matière est D.ieu.


Prononcer le Chema Israël chaque jour vient nous rappeler cette notion première, car le Chema aide à se délivrer du Daat ta’hton, de la vision matérialiste de l’existence.


Vivre en exil… sans être en exil. C’est ce que Yaacov notre patriarche a réussi à faire. Comme Yossef, il a conservé son être juif, son mode de vie et son comportement intacts, tout en vivant à l’épicentre de la terre d’idolâtrie de son époque : l’Égypte. Yaacov a vécu là, entouré de tous ses fils, et a créé des maisons d’étude. Ce furent les années les plus heureuses de toute son existence. Le paradoxe – qui n’en est donc pas un – c’est que Yaacov a vécu son exil en terre d’Israël, lorsqu’il était dans la tristesse incommensurable et le deuil impossible de la perte de son fils Yossef" (...)”.


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon ici


En librairie, en Israël en vente à :


Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim tel 02 537 49 25 Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14 tel 03 524 38 35 Netanya : Judaïca (passage Smilanski) Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza tel 09 954 21 55 Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori tel 08 86 666 58


et à PARIS : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème) tel 01 43 48 94 33

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page