top of page
Rechercher

Dix Plaies d'Egypte, ni onze, ni neuf

"Les plaies ne sont pas au nombre de dix par hasard. Il n’y a jamais de hasard dans la pensée juive, a fortiori pour un sujet aussi central que celui de la libération du peuple de D.ieu. Ces dix Plaies qui frappent la terre d’Egypte et Pharaon, ce sont les Gvourot divines qui s’abattent sur le monde, comme en miroir des Dix paroles divines qui ont présidé à la Création du monde. Midat ha Din versus Midat ha Ra’hamim, Mesure de Rigueur contre Mesure de Miséricorde. D.ieu peut créer le monde ('Assara Maamarot) ou le détruire ('Essèr Makot) si les Dix commandements ne sont pas respectés. La Rigueur vient restaurer l’ordre originel de la Création qui avait été perturbé. La règle ? La proportionnalité de la réponse et son exacte équivalence symbolique".

UNE ANNEE AVEC LA CABALE

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 6/6 Secrets du temps et des Fêtes (extrait)


Découvrir le 6ème livre :

Amazon FRANCE (livre papier et numérique) ici


Amazon US & ISRAEL (livre papier et numérique) ici


"Pour la Cabale, les Dix makot ("les coups") renvoient aux dix sefirot. Si dix Paroles sont nécessaires pour faire émerger un monde du néant à une existence définie, dix Coups doivent être portés pour faire le chemin inverse* et anéantir définitivement ce qui avait été créé. La destruction s’effectue alors verticalement, du bas en remontant l’Arbre de Vie, depuis la première Plaie du "sang" Makat Dam, qui correspondrait à la Royauté de ce monde, l’impérieuse réalité, la sefira Mal’hout** à la dernière, la mort des premiers-nés et à la sefira Keter, le stade du projet divin, du jaillissement de la Pensée***.


C’est la réponse exacte à Pharaon qui avait usé - pour asseoir son pouvoir tyrannique - de la structure inversée de l’Arbre de Vie : Ilan dé Touma, l’Arbre d’Impureté. De la pulsion de plaisir non réfréné qui caractérise l’Egypte avec la sefira Mal’hout dé Touma, à la Couronne du mal, l’orgueil, la klipa d’Amalek avec la sefira Keter dé Touma. Le déséquilibre appelle un rééquilibrage, un ajustement de ces deux mécaniques dont l’enjeu est le maintien de l’harmonie de l’univers et du vivant".


* Maguid Mecharim

** ou à Hessed (l'eau changée en sang, selon d'autres interprétations)

*** Rabbi Tsadok ha Cohen, Ma’hshevoth H’arouts (p.36)


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Jerusalem : Manny's Book Store, Khavakuk 2

- Jerusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Jerusalem : Or Ha Haïm, Hapisga 45

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori


En vente en France à Paris : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème)


Illustration : Lubos Plny


Je sais que cette illustration est terrible et perturbante. Mais qu'est-elle A Côté des Dix Plaies ? Pour moi, cette oeuvre illustre tout en même temps les deux arbres parallèles de la Vie et celui de l'Impureté, l'homme qui est comme un arbre, mais ici dans sa fragilité absolue d'écorché et dans sa totale transparence aux yeux de D.ieu.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page