top of page
Rechercher

Israël, 9 octobre 2023

Les témoignages des survivants des POGROMS qui ont eu lieu dans les localités proches de Gaza commencent à arriver sur les chaînes de TV. Déchirant. Ici, nous nous endormons et nous réveillons avec les infos. 800 morts aujourd'hui, 2.500 blessés au moins, mais surtout, surtout, des dizaines d'OTAGES enlevés et détenus dans la bande de Gaza par ces monstres inhumains. Par vagues, nous sommes submergés de tristesse et d'inquiétude pour eux, sachant que nous ne pourrons que très difficilement réussir à en récupérer. Ici, continuer à fonctionner au quotidien semble tellement futile. Nous avons tous déposé des vivres et des produits de première nécessité pour nos soldats qui rejoignent leur bataillon ou leur caserne. Toutes mes amies ont des enfants partis au combat entre samedi et aujourd'hui. D'autres donnent leur sang pour tout le sang qui a coulé, mais trop de donneurs en ce moment. D'autres ont rejoint les hôpitaux comme bénévoles. D'autres, comme mon mari et moi avons proposé de loger des personnes déplacées du Sud. Pour le moment, Netanya a accueilli des dizaines de réfugiés intérieurs dans deux grands hôtels de la ville. Ici, c'est l'attente, le choc. Ceux qui peuvent prient. Et tous, nous nous demandons si c'est enfin la guerre dernière, celle de la fin du commencement. Cela risque d'être long et douloureux... Mapping the Massacre


Comments


bottom of page