top of page
Rechercher

Israël, 6 octobre 2023 - Souccot

"Souccot matérialise les notions les plus élevées du judaïsme et les magnifie quand elles sont liées à la terre d’Israël. Chemini Atseret שְּׁמִינִי עֲצֶרֶת est la cérémonie de clôture du huitième jour de Souccot, mais elle en est distincte* et marque le début de la saison des pluies. Elle a en quelque sorte la fonction de retenir, d’arrêter le temps, de prolonger la joie de la fête. En Erets Israël, Chemini Atseret et Sim’hat Torah correspondent au même jour, le 22 Tichri. Pour la Cabale"...


Extrait de : UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur :

LIRE LA SUITE – Souccot


"...c’est 'faire descendre' le 8, chiffre de la transcendance, dans l’immanence, dans le 7 des jours de la semaine, comme une union entre le Ciel et la Terre, entre les principes masculins de l’ensemencement et les principes féminins de la fécondation.


Sim’hat Torah שמחת תורה 'la Joie de la Torah' marque, quant à elle, la fin du cycle de lecture de la Torah. Le Juif y danse avec les rouleaux de Torah dans les bras pour exprimer l’amour qui le lie à l’Enseignement divin. Nos Sages font remarquer que la joie שִׂמְחָה et le Messie מָשִׁיחַ sont deux mots composés des mêmes lettres. Cela nous aide à penser que la Délivrance est liée à la joie. Nos maîtres recommandent de faire toute chose dans la joie ou de ne pas la faire. Être dans la joie, c’est être déjà en état de libération de l’exil intérieur personnel et c’est faire advenir la Gueoula extérieure et collective.


La fête de Souccot concerne aussi l’ensemble des nations du monde. Au temps du Temple, soixante-dix taureaux étaient sacrifiés, symbolisant les soixante-dix Nations, pour écarter d’elles tout mal pour l’année à suivre. D.ieu rassemble Ses Juifs dans Sa soucca, ainsi tous les Juifs, même laïcs, sont des âmes divines qui travaillent toutes de manière différente dans le plan de D.ieu. Les Nations sont « l’intention de D.ieu », sont aussi D.ieu, puisqu’il n’y a rien en dehors de Lui. La soucca est minuscule mais elle ouvre grand les portes des murailles de Jérusalem".


*Ce jour nécessitait des sacrifices supplémentaires, en plus du korban tamid - le sacrifice perpétuel - son offrande de céréale et sa libation : un taureau, un bélier, sept agneaux d'un an sans défaut et un bouc en expiatoire (Meam Loez Nombres 14 Pin'has 29 verset 29:35-39 p.261)


Illustration : Postcard [2013.0.1]: yehudi me-'edot ha-mizrach qore ba-torah. An Oriental Jew Reading the Torah (Israel, postmarked in 1956)


Toutes les publications d’Ariela Chetboun sont en vente sur Amazon


En librairie, en Israël en vente à Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim tel 02 537 49 25


et à PARIS : Librairie du Temple



Comments


bottom of page