top of page
Rechercher

Une exégèse à quatre niveaux

"C’est en langage codé que le cantique Haazinou évoque les temps messianiques. Moïse l’a prononcé devant les Bnéi Israël avant leur entrée en Terre sainte. Il a une double visée : annoncer les temps futurs au Peuple juif et enraciner en lui la certitude que D.ieu ne l’oubliera jamais. Ces dernières paroles prophétiques de Moïse sont choisies. « Prenez à cœur toutes les Paroles ». Tenez compte de tous les niveaux d’interprétation du Texte : le Pchat (le sens simple à prendre au pied de la lettre), le Remez (l’allusion), les allégories fertiles du Drach et le Sod – le sens dissimulé que la Cabale révèle.

Haazinou vient du mot ozèn oreille. « Prêtez l’oreille, ‘Cieux’, vaadabèra et je parlerai. La seconde proposition du verset est bien différente. Vétichm’a, « Entends, comprends » Haarets, Terre, imréi fi, les dires de ma bouche. La Torah ne fait pas d’exercices de style. Le choix de chaque mot est toujours significatif. Que « les Cieux » écoutent attentivement et que « la Terre » comprenne ce qu’elle peut. Moïse s’adresse ici spécifiquement aux « Cieux », aux grands érudits qui sont proches des mondes spirituels et « la Terre », autrement dit, les hommes du commun comprendront… ce qu’ils peuvent. Cela signifie que la Torah a un sens pour chacun, quel que soit son niveau d’instruction et ses capacités intellectuelles. Le cantique est crypté, Moïse adresse des paroles secrètes aux initiés : ils sauront lire entre les lignes les révélations sur les temps futurs.

Avec ce cinquième et dernier SeferDevarim les Paroles – rédigé par Moché, notre Maître fusionne avec la Torah. Il en fait un Enseignement qui s’adresse à tous. Et cette Torah n’est pas pour les anges ! Ce fut une grande disputation, les anges réclamant à D.ieu les secrets ésotériques des lois divines, déniant aux hommes la capacité à les comprendre et proposant de ne leur laisser que les trois premiers niveaux d’exégèse. Pour défendre une Torah complète pour les hommes, Moché a argué devant le Tribunal céleste que les anges n’ont pas besoin de cette Torah qui parle du monde matériel, de lois qui impliquent un corps, une terre, des hommes. Ces anges qui ne connaissent pas la mort ! Quel besoin auraient-ils de lois sur les dommages et intérêts ?


D.ieu a accordé aux hommes une Torah intégrale, avec les quatre niveaux de lecture du Pardès P-R-D-S. Chacun l’étudiera et y comprendra ce qu’il peut. Les esprits humains les plus raffinés pourront eux aussi y trouver satisfaction et s’en délecter. Bonne année d’étude !

« Une année avec la Cabale. Secrets de l’âme et du temps » – en vente sur Amazon https://www.amazon.fr/dp/2491931095


et à la librairie Emet, 250 Bd Voltaire 75011 Paris

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page