top of page
Rechercher

Netanya, Israël. Ma semaine standard (n°6)

"L'ossature" de ma semaine, ce sont aussi mes temps réguliers d'études juives. J'ai désormais la chance de ne plus être salariée et de pouvoir occuper mes journées comme je l'entends, à savoir étudier pour écrire et écrire pour étudier ! Voilà ce que je lis/écoute/étudie ces temps-ci, et qui peut vous donner envie de faire de même :

2 mn : tous les jours, sur FB, un fragment du Zohar traduit et commenté en français : https://www.facebook.com/LeZoharQuotidien


5 mn : tous les soirs quand je promène mon Tobie - j'écoute sur WhatsApp le drash du Rav Yoël Benharrouche sur la parashat ha shavou'a : https://chat.whatsapp.com/F0laxyoTt1TEAhiI7g9pOU


50 mn à 1 h 15 : chaque semaine, je travaille le cours du Rav Yoel Benharrouche "La kabbala de א à ת" : https://www.youtube.com/playlist?list=PLaUFsbscOB4wwk1EC3efnFsoZ73WRjzJd


Et chaque mois, son cours en présentiel dans la synagogue du Rav Naccahe à Netanya, des cours pour femmes organisés par la merveilleuse Florence Sadoun.


Mes autres sources de cours importantes en ligne sont ceux du Rav Yaacov Corda https://www.youtube.com/channel/UCCtxPk54vIPJjS-LbE80JTg/videos, grâce au savoir inépuisable en Cabale et Hassidout duquel j'ai écrit les six petits livres de la série "Une année avec la Cabale. Secrets de la Torah et des Fêtes juives".


J'étudie aussi les cours anciens sur YouTube du Rav David Menaché. Que D.ieu le garde en bonne santé : https://www.youtube.com/c/RavDavidMenache/playlists


J'écoute et prends tout aussi attentivement des notes sur une série de cours maintenant anciens du Rav David Touitou sur les mois et leur mazal : https://www.youtube.com/results?search_query=mazal+david+touitou Cette étude systématique vient nourrir un projet de roman, pour lequel j'ai aussi suivi en ligne des cours de CAP de... couture ! puisque ce projet a pour cadre le monde de la confection pour hommes et dames 🧵


Je viens encore de découvrir une merveille, pour les filles, mais pas que : https://www.kol-elles.com mais écouter tout ce qu'elles produisent m'est impossible tant c'est riche !...


Il y a également les cours de Gaelle Sebag Hanna Serrero (qui fait d'ailleurs aussi des interventions sur kol-elles), des divrei Torah plus difficiles pour moi car il s'agit de philosophie - à chaque nechama ses inclinations !


J'essaie aussi, comme une hygiène hebdomadaire, d'écouter le maximum de posts sur Shofar, en particulier les merveilleuses mini-leçons sur l'histoire du peuple juif ou sur de grandes figures du judaïsme : https://www.facebook.com/Shofar-101246934875099/videos/?ref=page_internal Ils viennent combler mon inculture dans ce domaine, n'ayant pas fait d'école juive.


Et puis, il y a souvent des cours supplémentaires qui sont annoncés en ville, dans une beit ha knesset ou chez une amie, ou en zoom désormais. Je trouve par exemple remarquables les cours du Rav David Sadoun qui vit à Netanya, élève du Rav Yoel Benharrouche, toujours dans la ligne d'une lumineuse Torat Israël, celle du Rav Abraham Kook zal.


J'ai envie d'étudier au https://beithazohar.com peut-être l'an prochain...


Un jour, j'étudierai peut-être en 'havrouta, ou bien plus systématiquement un texte avec un Rav, mais ce n'est pas comme cela qu'est construite ma semaine cette année. Pour le moment, j'ai trouvé mon équilibre entre "étude" solitaire, rédaction et édition.


Enfin, et pour faire bonne mesure, je suis un petit cours d'oulpan d'hébreu chaque lundi matin chez une femme formidable. J'y réactive le vocabulaire que j'avais précieusement acquis lors de mon alya. Ecrire en français, y passer mes journées, ne facilite pas le développement de mes compétences en ivrit.


Le Shabbat, je lis le Meam Loez, dont j'aurai fini si D.ieu veut les 17 tomes en moins de deux ans. Lectures de semaine ou de Shabbat, j'ai ainsi - depuis bientôt 5 ans que je suis revenue en Israël - lu systématiquement en édition bilingue le 'Houmach avec Rachi, le Tanya de l'Admour ha Zaken et les 10 tomes du Hok lé Israël. Quant au Meam Loez, il est traduit en français depuis le ladino. J'ai mis entre parenthèses pour le moment le Choulkhan Aroukh sur lequel je travaillais en vue d'un autre projet d'essai sur les femmes, la bénédiction et un autre thème qui me tient à coeur.


Le Shabbat, je lis au soleil ou dans la chaleur de mon bureau douillet, des romans pour me changer les idées, comme l'extraordinaire Sols de Laurent Cohen que je viens de finir, ou des romans que j'analyse autant que je m'en délecte pour apprendre à écrire dans ce format. Je découvre qu'il ne suffit pas d'avoir une bonne idée et une plume fidèle à sa pensée, pour savoir écrire un roman ! C'est une structure dynamique très particulière et il faut s'attacher à des codes éditoriaux spécifiques pour que cela fonctionne. Pour tous ceux - et nous sommes nombreux à être tentés par l'exercice - qui se lancent dans l'aventure, il faut savoir qu'il existe de nombreux podcasts (j'en suis un chaque semaine), des newsletter de passionnés et des Master Class sur le sujet ,qui sont époustouflantes.


Mais là où j'étudie le plus intensément, le moins passivement, c'est lorsque j'écris. Cela m'oblige à travailler les racines de l'hébreu, à trouver des sources, des références, de les recouper. Parfois, je suis obligée d'écouter un cours entier, un chapitre entier sur une notion, sur un mot. C'est un extraordinaire exercice.


Je vous souhaite à tous d'avoir un projet personnel, une idée, une question, quelque chose qui vous tient en haleine, en tension permanente, qui vous donnera l'envie et la persévérance d'étudier nos textes juifs 🙌


Limoud Tov ! Bonne étude !

Posts récents

Voir tout

댓글


bottom of page