top of page
Rechercher

Les quatre éléments fondamentaux

"La pensée juive profonde fait état d’un monde de correspondances d’une cohérence parfaite. Tout est en relation avec tout. C’est ainsi que le Créateur a conçu l’univers, c’est Son schéma de construction du monde : des notions, des valeurs, des mesures, des 'outils' reliés les uns aux autres, dont l’écho fait sens. Les quatre éléments qui constituent tout l’univers sont : la terre ou 'poussière', l’eau, l’air et le feu. Ces éléments sont reliés en de multiples points. Chaque jour premier, un élément différent fut impliqué dans la Création du monde. Le Jour 1 vit la création de la lumière (feu). Le Jour 2 les cieux se séparèrent des eaux (air). Le Jour 3 le sol sec apparut (terre), les plantes furent créées (eau). Le Jour 4, ce cycle recommença, etc.".

Extrait de : UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon France et Amazon US & Israel


LIRE LA SUITE – Les quatre éléments fondamentaux


"On l’entrevoit désormais : chaque élément, chaque unité, chaque principe a sa place, est hiérarchisé, ordonné et renvoie à d’autres éléments, unités et principes de la même classe. Les minéraux correspondent à l’élément 'terre' qui les constitue, les végétaux à l’eau dont ils se nourrissent, les animaux (dits 'les vivants') à l’air qu’ils respirent et les humains ('les parlants') au feu qui les anime.


Chaque chose existant dans l’univers physique et matériel que nous connaissons est donc composé de ces quatre éléments, à différents degrés, de la même manière que sur un plan métaphysique et spirituel, les choses sont constituées de ces quatre éléments – la psyché de l’homme, par exemple. Chacun détient des propriétés intrinsèques. Ces éléments s'ordonnent, du plus 'lourd' – la terre – au plus éthéré – le feu – au propre, comme au figuré.


Pourquoi cette hiérarchie ? Le Créateur a élaboré un système encodé pour créer la totalité de l’univers ; certaines choses 'proches de Sa source' ont une vitalité intense (un ange, par exemple) et d’autres une grande inertie (un grain de sable).


L’ange sera responsable du grain de sable, chaque grain de sable aura son ange. En chaque chose créée par D.ieu dans ce monde réside une parcelle du Divin, une 'âme', ne serait-ce que son premier niveau, le plus voilé, le plus en sommeil, le plus sommaire : le nefech. Chaque grain de sable, chaque brin d’herbe, chaque moucheron bénéficie ainsi d’une dose de vitalité qui émane du Divin et qui n’existe que grâce à la Volonté divine de le faire ré-exister à chaque instant.


L’être humain se nourrit d’aliments composés de ces quatre éléments et il doit s’alimenter de cette diversité pour s’assurer d’une vie saine et équilibrée – ainsi a-t-il été conçu. Nous devrons donc absorber chaque jour de la 'terre' (des minéraux), de l’eau (des végétaux), de l’air (des animaux), etc. Le développement de nos facultés intellectuelles en dépend, notamment la vitalité de notre ‘Ho’hma (Sagesse) et de notre Da’at (Conscience), ainsi que notre bonne santé générale (notre énergie). Il faut donc manger chaud, froid, cru, cuit, salé, sucré, liquide, solide, doux et amer, etc.


Et puisque le Temple de Jérusalem est une reproduction concrète miniaturisée du cosmos, un sacrifice sur son autel devait nécessairement comporter ces quatre éléments. "À toutes tes offrandes tu joindras du sel" (Lévitique 2.13). Ce minéral accompagnait le végétal offert (branchettes d’hysope, gâteau de semoule de blé, orge…) et l’animal (bœuf, mouton, tourterelle…). Le tout passé au feu. Vin et eau étaient versés sur l’autel sacrificatoire.


Ce n’est pas tout. Ces éléments renvoient très précisément à des traits de personnalité, à des organes du corps humain, à des zones de l’espace, des mois de l’année, des lettres hébraïques, des planètes, etc. Du feu, par exemple, qui symbolise l’être humain, la Cabale dira qu’il se loge dans le cœur de l’homme, qu’il se manifeste par l’orgueil, la colère et la fierté, qu’il relève de la sefira Gvoura, qu’il monte du bas vers le haut, qu’il se situe dans la sphère sublunaire et qu’il correspond à la lettre Yod du nom de D.ieu, le Tétragramme.


Pourquoi un tel système de correspondances ? C’est l’analyse que les Sages font de la réalité du monde, tel qu’il a été créé, dans l’Unité. Nous sommes une parcelle de l’univers, tout fait sens, je suis composé de lettres et de valeurs numériques, à l’instar de chaque élément dans le cosmos. Mais je suis aussi absolument unique dans ma composition personnelle : trop de 'feu', beaucoup d’'eau', peu d’'air' et encore trop de 'terre'. Mais si j’existe, c’est que je dois exister. Chaque chose a sa nécessité, à cet instant et à cet endroit, et elle s’agence dans la Création et le Plan divin. Le Tout, l’Un : les quatre éléments correspondent ainsi au Tétragramme : Yod = feu, 1er = air, Vav = eau, 2ème = terre".


Toutes les publications d’Ariela Chetboun sont en vente sur Amazon


En librairie, en Israël en vente à :


Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim tel 02 537 49 25

Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14 tel 03 524 38 35

Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

Raanana : Brahalabait 98 Ahuza, Kanion El Ram, tel 09 954 21 55

Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori tel 08 86 666 58


et à PARIS : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème) tel 01 43 48 94 33


Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page