top of page
Rechercher

La bénédiction de Moïse au peuple juif

"La Torah – dont les cinq Livres se terminent ici avec la dernière parasha du dernier Sefer – nous est parvenue intacte depuis sa rédaction par Moshé Rabbenou, quand il l’a couchée par écrit inspiré par l’Esprit Saint. Cette Torah est transmise ici à Josué qui aurait écrit les huit derniers versets, ceux du récit de la mort de Moïse. Zot ha bra’ha vient consoler et rassurer les Bnéi Israël : 'Et ceci est la bénédiction dont a béni Moïse, homme de D.ieu, les Enfants d’Israël, avant sa mort (Deutéronome 33,1)'. Le « Et » de « Vézot, Et ceci » nous renseigne qu’avec la bénédiction proprement dite vient autre chose que les Sages sauront lire entre les lignes : toute l’histoire du peuple juif jusqu’à la Délivrance finale. Une bénédiction qui porte aussi sur l’abondance de biens matériels, afin d’être libres d’étudier la Torah et de la mettre en pratique, une bénédiction pour mériter le monde futur".

UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait)


Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 5/6 Deutéronome Devarim


Découvrir ici


LIRE LA SUITE – Zot ha bra'ha


" Cette parasha est aussi celle de la transmission des pouvoirs de Moïse à son successeur, Josué. Mais avant : bénédictions aux douze tribus d’Israël, qui résonnent avec les bénédictions de Jacob à ses fils à l’heure de son trépas. Chacun se voit confirmer dans son rôle, par rapport à son rang, à ses mérites et à la terre qu’il occupera en Eretz.


Moïse délivre sa bénédiction pour renforcer le peuple hébreu, et pour pouvoir le quitter. De tous les Princes avant lui, Moïse est celui qui reçoit la nevoua, le niveau de prophétie le plus élevé. Il voit d’une vision éclairée, sans parsa, sans le voile qui occulte Atsilout depuis le monde de Brya. Les autres prophètes après lui verront avec « les vêtements de leur âme », c’est-à-dire avec leur sensibilité, celle qu’ils ont développée dans l’environnement culturel et affectif qu’ils ont connu. Ils voient les secrets révélés habillés d’images en rapport avec leur makif, leur inconscient – des animaux, des chars, etc. Pas Moshé Rabbenou qui lui, voit avec une clarté parfaite ; sa Torah est une transmission intégrale, un Enseignement transmis par Émanation (Atsilout).


L’esprit de Moshé « se répand » dans l’esprit des Sages de la génération, et dans le corps du Prince de cette même génération. Sa bénédiction déclamée, Moïse monte sur le Mont Nébo, contempler Eretz Canaan qui deviendra Eretz Israël. Là, D.ieu lui renouvelle sa promesse de le donner aux tribus d’Israël.


וַיָּמָת שָׁם מֹשֶׁה עֶבֶד-יְהוָה, בְּאֶרֶץ מוֹאָב--עַל-פִּי יְהוָה

C'est donc là (cham) que mourut Moïse, le serviteur de l'Éternel, dans le pays de Moab, sur l'ordre du Seigneur (Deutéronome Zot ha bra’ha 34,5)


Quel est donc ce « cham » (שם) ? Serait-ce le même « lointain », ce « là-bas » que Moïse a déjà visité à plusieurs reprises ?


וַיַּעֲמֹד הָעָם, מֵרָחֹק; וּמֹשֶׁה נִגַּשׁ אֶל-הָעֲרָפֶל, אֲשֶׁר-שָׁם הָאֱלֹהִים

Le peuple resta éloigné, tandis que Moïse s'approcha de la brume où était (cham) le Seigneur (Exode – Yitro 20,17)


וַיֹּאמֶר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה, עֲלֵה אֵלַי הָהָרָה--וֶהְיֵה-שָׁם;

וְאֶתְּנָה לְךָ אֶת-לֻחֹת הָאֶבֶן, וְהַתּוֹרָה וְהַמִּצְוָה, אֲשֶׁר כָּתַבְתִּי, לְהוֹרֹתָם

L'Éternel dit à Moïse : "Monte vers moi, sur la montagne et y demeure (cham) : Je veux te donner les tables de pierre, la doctrine et les préceptes, que J'ai écrits pour leur instruction" (Exode Michpatim 24,12)


Cette multiple occurrence nous permet de considérer que si Moïse était vivant « cham » dans la parasha Yitro, qu’il l’est encore dans le « cham » de Michpatim, alors il l’est toujours quand il « meurt » sur le Mont Nébo…


D.ieu seul le sait, Qui a assisté Seul à son enterrement. Les grands tsadikim ne meurent pas. Ils sont éternellement vivants dit la Tradition. A fortiori le plus grand d’entre eux, Moshé Rabbenou. Cham, dans ce « lointain », Moshé Rabbenou est toujours vivant".


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Jerusalem : Manny's Book Store, Khavakuk 2

- Jerusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Jerusalem : Or Ha Haïm, Hapisga 45

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori


En France, à Paris : Librairie du Temple, Librairie Emet, Kol Yehouda et Judaïc-Store à Neuilly


Illustration : Pomegranate by Natalia Leonova

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page