top of page
Rechercher

L'âne du Messie : le monde matériel

“L’âne ‘hamor חמור évoque le monde matériel, la matière ‘homer חומר. Un monde qu’il faut absolument ‘chevaucher’ c’est-à-dire dominer. Il ne s’agit pas ici de considérer le monde matériel comme néfaste à l’homme au point de devoir s’en retirer et adopter un mode de vie contemplatif. Il ne s’agit pas non plus d’être dans la fascination pour le monde matériel et ses innovations dans lequel on pourrait perdre de vue l’essentiel. La posture du peuple juif, c’est qu’il faut être en prise avec le monde matériel et le dominer. Être comme le Messie : 'pauvre et chevauchant un âne’..., c’est-à-dire maîtrisant ses pulsions concernant l’attrait pour le matériel”.



UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait) Secrets de la Torah et des Fêtes Juives Livre 4/6 Nombres - Bamidbar


Découvrir le 4ème livre : Amazon FRANCE (livre papier et numérique) ici


Amazon US & ISRAEL ( papier et numérique) : ici


LIRE LA SUITE : Balak 5/5


"Bil’am va dans la mauvaise direction, qu’il a choisie, avec sa malédiction au cœur. Le texte nous donne plusieurs indications sur la façon dont nous faisons les choses, sur notre façon de considérer les événements :



וַיָּקָם בִּלְעָם בַּבֹּקֶר, וַיַּחֲבֹשׁ אֶת-אֲתֹנוֹ; וַיֵּלֶךְ, עִם-שָׂרֵי מוֹאָב Bil’am se leva le matin, sangla son ânesse et partit avec les princes de Moab' (Bamidbar Balak 22,21)


וַיִּחַר-אַף אֱלֹהִים כִּי-הוֹלֵךְ הוּא, וַיִּתְיַצֵּב מַלְאַךְ יְהוָה בַּדֶּרֶךְ לְשָׂטָן לוֹ; וְהוּא רֹכֵב עַל-אֲתֹנוֹ וּשְׁנֵי נְעָרָיו עִמּוֹ

La colère d’Elokim s’enflamma parce qu’il partait alors un ange de Hachem se tint dans le chemin pour le détourner, et lui chevauchait son ânesse, et ses deux jeunes gens étaient avec lui


וַתֵּרֶא הָאָתוֹן אֶת-מַלְאַךְ יְהוָה נִצָּב בַּדֶּרֶךְ, וְחַרְבּוֹ שְׁלוּפָה בְּיָדוֹ, וַתֵּט הָאָתוֹן מִן-הַדֶּרֶךְ, וַתֵּלֶךְ בַּשָּׂדֶה; וַיַּךְ בִּלְעָם אֶת-הָאָתוֹן, לְהַטֹּתָהּ הַדָּרֶךְ. L'ânesse, voyant l'ange du Seigneur debout sur son passage et l'épée nue à la main, s'écarta de la route et alla à travers champs ; Bil’am frappa l'ânesse pour la ramener sur la route


Bil’am quant à lui chevauche une ânesse, ce qui est tout le contraire. L’ânesse incarne le principe opposé, féminin, celui de recevoir, qui fait qu’à l’inverse d’Abraham, Bil’am est attaché à son ânesse, complètement assujetti au monde matériel.


Tout un système de comparaisons avec Abraham chevauchant son âne avec son fils Yitz’hak pour aller sacrifier, nous fait toucher du doigt tout ce qui peut opposer le peuple juif et les Nations. Bil’am et le roi Balak tentent de ‘copier’ les Hébreux. Ils échafaudent des autels et y sacrifient des animaux, en plus grand nombre et plus beaux que ne le font les Hébreux.


Mais cela ne ‘fonctionne’ pas car le principe du korban consiste à sacrifier son âme animale, son ego, son plaisir égoïste et de l’offrir à D.ieu dans une tentative de rapprochement. C’est offrir le sang chaud de l’animal et l’élever à une autre réalité. Cette chaleur que je peux mettre à m’opposer à D.ieu et que je mets ici dans le geste de m’y attacher.


L’enjeu : nourrir notre âme animale pour conserver l’élan vital mais canaliser nos désirs et choisir des plaisirs qui permettent un équilibre qui penche vers la vie et non vers l’autodestruction. Accepter l’intensité de cette pulsion de vie, l’intégrer à cette partie de moi qui recherche l’extrémité jusqu’à la pulsion de mort, mais au final, toujours, rechercher l’équilibre.


Bil’am ne maudit pas, il bénit. Que voit Bil’am ? Il ‘voit’ la She'hina dans la tente de Sarah, il voit le Mishkan et avec lui les deux Temples ; il comprend que le Temple est un moyen extraordinaire pour révéler notre nature véritable ; il voit chaque tente de chaque famille juive comme un temple miniature où s’entretient l’amour de D.ieu. Il voit que le quotidien des Juifs est magnifié, un service divin de chaque instant. Il voit qu’à chaque repas, il y aura des bénédictions, il voit comme on prépare la fête hebdomadaire du Shabbat. Bil’am, prophète des Nations voit tout cela".


Illustration : Spring Whitaker


Tous les livres d’Ariela Chetboun : Amazon FRANCE (livre papier et numérique) ici


Amazon US & ISRAEL (livre papier et numérique) ici


En LIBRAIRIE, en vente en Israël à :

  • Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

  • Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

  • Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

  • Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

  • Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori

Et à Paris : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème)

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page