top of page
Rechercher

L’âme est composite

« L'âme n’est jamais – sauf pour les tsadikim – issue d’un seul monde. Nous pouvons être nefesh de Yetsira ou néchama de Assya, ou encore roua’h de Brya… Ceci explique nos différences intrinsèques de personnalité entre individus. Impossible de juger l’autre dans ses actions et ses manquements : il est qui il est, et il fait simplement ce qu’il sait ou ce qu’il peut faire… Quelle âme suis-je donc ? La réponse est à trouver dans ce qui me donne de la vitalité, dans ce qui me ressource, me donne du plaisir et ne m’ennuie jamais ! Ceci indique à quel monde j’appartiens, et comment je peux effectuer la réparation de mes fautes dans cette vie-ci ».

UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait de l'introduction)

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 2/6 Exode Chemot


Découvrir le 2ème livre :

Amazon FRANCE (livre papier) ici


Amazon FRANCE (Kindle, format numérique) ici


Amazon US & ISRAEL (livre papier et numérique) ici


LIRE LA SUITE – Michpatim 3/3


« Au nefesh correspond le monde de l’Action, notre monde réel, qui plus est actuellement habité par une majorité d’âmes liées à ce monde matériel. Elle est tout orientée action et efficacité. Dans son acception générale, "nefesh" signifie l’âme animale, dans son élan vital. Cette âme, pour s’élever, doit accomplir à la perfection le service divin : Torah et Mitsvot.


Au roua’h correspond Zeir Anpin, la Petite Figure, comme le représente si bien la Cabale. C’est le souffle spirituel. Il compte des âmes sentimentales, délicates et artistiques, versées dans la spiritualité, la psychologie et les mondes imaginaires. Le livre du Zohar, typiquement, s’habille dans le monde de Yetsira, celui du Gan Eden, des anges et des mondes divins. Ces âmes sont souvent malades de leur confrontation avec le monde de l’Action.


La néchama est l’un des cinq niveaux d’âme, et aussi un nom général pour "l’âme". L’être humain atteint ici sa perfection. C’est l’intellect « froid » intéressé par les sciences logiques, philosophiques et mathématiques. Pour faire sa teshouva, la néchama doit juste ôter son manteau de touma, son vêtement d’impureté et revêtir un manteau de kedoucha (un vêtement de sainteté) en étudiant la Torah. La perfection de la néchama est de comprendre D.ieu.


‘Haya est, quant à elle, comme la néchama de la néchama, le verre qui déborde, la perfection intellectuelle de D.ieu qui devient pure intuition divine. Vision, elle confère également des intuitions puissantes dans le monde de l’Action.


Pendant des siècles, la cinquième partie de l’âme, la Ye’hida opérait un décrochement total d’avec la réalité. Demain, l’accès à la conscience que tout est D.ieu permettra d’atteindre le niveau du Daat Elyon, l’unification de la conscience divine avec la conscience du monde matériel, une conscience éclairée capable d’associer réflexion intellectuelle liée au monde matériel et foi profonde en mesure de percevoir l’invisible, l’immanent au-delà de notre monde.


Connais-toi, toi-même, voilà l’enseignement de la Hassidout et de cette parasha Michpatim. Sache quelle âme tu es dans cette vie-ci pour en faire la réparation et la compléter, monter de niveau. L’étude de la Torah et de son intériorité permet ce travail de connaissance de soi et permet d’acquérir des kelim - des réceptacles - pour que cette connaissance s’agence et œuvre en soi ».


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

NOUVEAU ! Dans les locaux de QUALITA à Jérusalem : Au Fil d'Ariane HaRav Agan 10

- Jerusalem : Manny's Book Store, Khavakuk 2

- Jerusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Jerusalem : Or Ha Haïm, Hapisga 45


Et aussi à:

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori


En vente en France à Paris : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème)


Illustration : Pierre Bonnard - The Open Window Phillips Collection Art Gallery Washington DC

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page