top of page
Rechercher

Je vis dans un monde où...

... chaque jour on se souvient avec quoi les premiers sont montés en Israël à l'époque... rien ! Aujourd'hui : 10 ans d'exonération fiscale pour les revenus à l'étranger, 5 mois de cours d'hébreu gratuits et une aide financière d'un équivalent SMIC par adulte avec une carte de transport gratuite, des abattements fiscaux à l'achat de voiture ou d'appart, des aides pour les enfants, le billet d'avion payé, 3 valises de +20 kg par personne, etc. quand on arrive ici en Israël comme nouvel immigrant.

A l'époque : des traumatismes, des blessures et des maladies, trois fois rien comme possessions, mais l'énergie du désespoir. Et nous aujourd'hui ? Qui n'a pas un peu d'épargne, voire une retraite, une bagnole ou des meubles à vendre, un job en ligne qu'il peut garder n'importe où, une queue de chômage, une petite rente immobilière quelque part ou un bout d'héritage... Et sinon, la santé et des compétences ! Les Juifs d'Occident sont de plus en plus englués dans le confort matériel, accros à leur standing...

A l'occasion du 80e anniversaire de la création du Palmach*, la ville de Netanya salue les habitants de la ville d'hier et d'aujourd'hui qui ont combattu dans les rangs du Palmach


Et les vieux parents de 70 ou 80 ans qui ne veulent pas être transportés avec leurs enfants, égoïstement accrochés à leurs petites habitudes, sans penser à leur descendance, à leurs petits-enfants, à leur survie identitaire, à leur avenir économique, à leur sécurité. C'est rageant tout ce gâchis. Je connais des vieux Russes qui ont, eux, emmené toute leur famille en Israël parce qu'ils voulaient finir leur vie ici !...

J'y pensais encore ce matin en allant à vélo chercher des pommes à la supérette pour faire une compote (pour aller avec mon bouscoutou de Shabbat ). Je suis passée devant "La Maison du Puits ", Beit Ha Beer.

La Maison du puits est un vestige de l'ancienne ferme Pardess Hagdoud fondée en 1928 par les membres des Légions juives. La ferme et ses vergers servaient de base aux activités de la Hagana jusqu'à l'Indépendance du pays. A la fin des années 1940, elle fut annexée à la municipalité de Netanya. Le puits, où les visiteurs peuvent voir la pompe à eau, témoigne des débuts de la ville. Une exposition est également présentée aux visiteurs.


* Palmach ("Unité de Choc") : est le nom d'une des forces paramilitaires juives sionistes de Palestine mandataire. Elle mena ses activités sur une période s'étendant de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à l'indépendance de l'État d'Israël (définition Wikipedia).


Ariela habite dans un quartier nord de Netanya : Pardès Hagdoud, le Verger des Légions juives, à 15 mn à pied de la mer


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page