top of page
Rechercher

"Impur" : déconnecté de la vie

« Le problème technique de l’impureté, c’est qu’elle se transmet. Et cette transmission s’effectue au-delà du contact direct : par la terre, l’eau, les insectes rampants. Tout ce que quelqu’un devenu impur touche, devient impur à son tour. Quiconque est touché par quelqu’un devenu impur devient impur également. Cette touma, cette impureté peut circuler jusqu’au 2ème, 3ème et 4ème degré, etc. : quelqu’un qui a touché quelqu’un qui a touché quelqu’un qui a été en contact avec un cadavre devient impur. Et cette impureté liée à la mort ne peut être levée que par des rituels complexes »…

UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait)

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 3/6 Lévitique Vayikra


Découvrir ici


LIRE LA SUITE : Emor 1/2


"La parasha Emor est consacrée à la kedoucha, à la sainteté des Cohanim qui assuraient le service quotidien du Temple. Cette parasha leur dit (« emor ») ce qu’ils doivent faire pour ne pas contracter d’impureté. Sans parler de son aspect religieux, symbolique et philosophique, le problème technique de l’impureté, c’est qu’elle se transmet. Et cette transmission s’effectue par plusieurs vecteurs au-delà du contact direct : la terre, l’eau, les insectes rampants.


Tout ce qu’un Cohen devenu impur touche devient impur à son tour. Quiconque est touché par un Cohen devenu impur devient impur également. Cette impureté ne peut être levée que par des rituels impliquant l’usage des cendres d’une vache rousse. Lorsque ce sont les ustensiles du service du Temple qui sont rendus impurs, l’ensemble des rituels et sacrifices ne peuvent plus être agréés.


L’essence de la kedoucha, la pureté qui caractérise le Cohen apte au service divin, c’est d’être connecté à la vie et donc tenu à l’écart du principe de mort. Le Cohen doit être en permanence disponible, c’est-à-dire en état de pureté car son rôle majeur est de présenter les pains de proposition au Temple (et de les consommer après offrande), le pain qui représente la vie… et la femme : 'Ils doivent rester saints pour leur D.ieu, et ne pas profaner le nom de leur D.ieu ; car ce sont les sacrifices de l'Éternel, c'est le pain de leur D.ieu qu'ils ont à offrir : ils doivent être saints' (Emor, 21,6)".


UNE ANNEE AVEC LA CABALE

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 3/6 Lévitique Vayikra


Découvrir le 3ème livre ici


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Jerusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Jerusalem : Or ha Haïm, Hapisga 45

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori

- Ashdod : Makhon Tiferet ha Kodesh (Arye), Chevet Levi 14


En France, à Paris : Librairie du Temple, Librairie Emet, Kol Yehouda, Beit Hassofer, et Judaïc-Store à Neuilly


Sur Amazon ici


Illustration : Andrea Del Sarto, Study of Hands

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page