top of page
Rechercher

Genèse - Berechit : la "faute" d'Adam

"Dans le jardin de l’Eden, D.ieu crée pour Adam une femme à partir de lui, de sa chair. C’est cette femme – son pôle féminin placé face à lui – qui conduira Adam et toute l’humanité à venir, à « fauter » et à « chuter » du Gan Eden. Autrement dit, à quitter son état originel protégé au cœur du monde divin de l’éternité, pour entrer dans l’Histoire, dans le cycle de la vie et la mort, et faire advenir le destin de l’humanité : le monde de la séparation. Comment cette chute est-elle arrivée ? En 'consommant' du fruit de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal placé par D.ieu dans le Jardin d’Eden. Quelle est cette 'faute' absolument nécessaire, puisque sans elle, pas d’Histoire, pas d’Humanité ?


UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait)

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 1/6 Genèse Berechit


Découvrir ici


LIRE LA SUITE – Berechit 2/2


Selon la tradition ésotérique, elle est triple et c’est le mot « fruit » (פרי pri, en hébreu) qui nous indique, par les lettres qui le composent, la nature de cette faute d’Adam ha Richone, à la manière d’un acrostiche, en prenant la première lettre :


פה

pé - la bouche = il a fauté par la bouche, d’avoir fait kiddush avant son temps, c’est-à-dire avant Shabbat, alors que le monde n’était pas prêt, pas encore structuré pour cela ;


ראיה

reiya - la vue/la vision = il a fauté en tentant de voir l’avenir (le mélange Bien/Mal) en « regardant dans les trois écorces d’impureté », les forces du Mal ;



יסוד

Yessod, le Fondement = il a fauté par les sens, en s’unissant à la femme avant le temps de l’union, c’est-à-dire le vendredi avant l’entrée de Shabbat.


פרי

le fruit, c’est aussi le 1er niveau de lecture exégétique de la Torah. Toujours en prenant la première lettre, à la manière d’un acrostiche : au 1er niveau et avec la 1ère lettre, le Pchat, (le sens littéral), au 2ème niveau et avec la 2ème lettre, le Remez (l’allusion) et au 4ème niveau que l’on détecte avec le Youd, le Sod (le sens secret) – car Yessod, le Fondement = le Sod, le secret. Il n’y a pas ici de 3ème niveau (Drach, l’homélie), Adam ha Richone n’ayant pas souhaité qu’il soit fait de drashot sur sa faute... De quel fruit s’agit-il ? Les commentateurs parlent de raisin ou de figue.


Avant cette faute, Adam ha Richone vivait donc hors du temps au Gan Eden, dans l’absence de sensation d’être créé. L’acte d’Adam ha Richone « consomme » avec le fruit la séparation de la créature de son Créateur. Sa sortie du Gan Eden permet l’advenue du temps (רצו ושוב, ratso vé chov) l’aller-retour, la pulsation, le mouvement dans l’espace qui crée la sensation de temps. Ainsi, la conscience individuelle apparaît à partir, et du fait, de la faute d’Adam, quand n’existait auparavant qu’une conscience indifférenciée, hors tout".


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


Illustration : Aitch

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page