top of page
Rechercher

De la naissance à trépas

"L’âme juive pénètre dans le corps par un chant, un air de musique, un nigoun, et en ressort par un chant. Comme Moshé Rabbenou, le Cohen Gadol connaissait le nigoun de chaque Juif. En entonnant son nigoun, il lui était possible de réparer les êtres, de remettre en place ce qui avait été perturbé, de recentrer la personne, de la réaligner avec elle-même, dirait-on aujourd’hui. Cela permettait aux émotions troublées de s’exprimer de nouveau par le langage, d’évacuer les traumatismes, les blessures de l’âme, de la bonne façon. Comme on le ferait aujourd’hui par la peinture, l’écriture, la sculpture, le chant… ou par l’étude de la Torah qui a les mêmes vertus reconstructrices. Le Grand Pontife avait cette faculté de 'réparer' les âmes abîmées, les êtres profondément perturbés, en chantant leur nigoun, le chant qui correspond à leur âme".

Extrait de : UNE ANNÉE AVEC LA CABALE. SECRETS DE L’ÂME ET DU TEMPS en vente sur Amazon France



LIRE LA SUITE : Beha’alote’ha – 3/5


"De nos jours, nous avons toutes sortes de moyens pour explorer l’inconscient et nous y confronter. Là sont les forces cachées de l’âme ; il faut les identifier et se les approprier pour le Bien.


C’est tout le travail que permet d’opérer désormais la Hassidout. Un travail intellectuel sur les sentiments : abandonner les émotions naturelles (notre première nature) au profit d’une construction de sentiments appropriés à la cohabitation avec les autres… et avec soi-même !


Chaque Juif a pour vocation d’être un candélabre, faisant rayonner autour de lui sa flamme intérieure. Aujourd’hui, plus aucun Juif ne se trouve égaré dans les forces du Mal. Même les Nations du monde sont entrées dans la klipa noga, la structure de la potentialité du Bien ou du Mal.


Aller jusqu’au bout du voyage de l’inconscient, travailler notre expression dans ce monde et déployer de nouveaux points de perspective. Voilà la tâche à laquelle peut s’atteler notre libre-arbitre : s’affranchir des conditionnements de l’éducation et de l’idéologie. Sortir de notre zone de confort, accepter la mise en danger du tremblement psychologique et intellectuel, accepter même d’être déçu par soi-même pour se travailler et de nouveau s’aimer.


Une transformation psychologique profonde et bienfaisante peut s’opérer par l’étude de la Torah, par la connaissance intime de la nature de D.ieu – la Cabale - et par la confrontation à la matière, à travers la réalisation des mitsvot, le service divin. Ce qui s’opérait auparavant grâce au Temple s’effectue aujourd’hui par Torah et Mitsvot".


Illustration : Isabelle Menin


Toutes les publications d’Ariela Chetboun sont en vente sur Amazon


En librairie, en Israël en vente à :


Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim tel 02 537 49 25 Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14 tel 03 524 38 35 Netanya : Judaïca (passage Smilanski) Raanana : Brahalabait 98 Ahuza, Kanion El Ram, tel 09 954 21 55 Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori tel 08 86 666 58


et à PARIS : Librairie Emet, 250 Bd Voltaire (XIème) tel 01 43 48 94 33


Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page