top of page
Rechercher

Affiner l'âme animale

"Grâce à cette période spéciale du Omer, nous pouvons « travailler » sur notre âme animale dans ses multiples aspects à améliorer, en conscientisant nos difficultés psychologiques particulières durant cette période propice qui va du début de Pessah à Lag ba Omer, le 33ème jour du compte du Omer. Le but extraordinaire de ce comptage et de cette prise de conscience : aimer l’autre comme soi-même ; mais aussi aimer cet autre qui est en moi, ma part animale à affiner, donc m’aimer aussi… moi-même ! Le omer, donc, est une mida, une mesure. Elle représente une quantité. Chaque jour compté dans la période du omer est associé à une autre mida, une mida intellectuelle cette fois : une mesure de sentiment divin contenue dans la sefira, le réceptacle, lui correspondant" :

UNE ANNEE AVEC LA CABALE

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

Livre 6/6 Les fêtes juives (à paraître)


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


LIRE LA SUITE : Sefirat ha Omer - Le compte du Omer 2/2


"HO'HMA (intelligence intuitive)

HESSED (générosité, flux, lumière, don, désir, aimer, grâce)

BINA (réflexion, analyse logique)

GVOURA (limite, rigueur, jugement)

DAAT(conscience, connaissance éclairée)

TIFERET(splendeur, beauté, vérité, harmonie, équilibre)

NETSA'H (construction)

HOD (singularité)

YESSOD (sexualité, fondement, influence)

MAL'HOUT (royauté, révélation)


Chaque jour a une « influence » particulière sur notre âme animale. Il s’agit d’en prendre conscience et de rectifier nos midot, nos traits de caractère. Les jours se développent selon la logique 1.1 (hessed ché ba hessed), 1.2, 1.3, 1.4, 1.5, 1.6, 1.7 puis 2.1 (hessed ché ba gvoura), 2.2, etc. jusqu’à 7 .7. Le compte commence avec le 1er jour du omer après la prière du soir à la sortie du 1er soir de Pessah, et va en augmentant, jour après jour, jusqu’au 49ème.


Ce premier jour, selon le régime des correspondances, a la couleur de « hessed ché ba hessed ». Le hessed de l’âme animale est « expression de l’expression », excès d’expression ! Générosité extrême ou tendance à vouloir tout décider et gouverner pour tous, donner, transmettre, imposer. Celui qui est essentiellement animé de hessed ché ba hessed a tendance à étouffer tout le monde, y compris et surtout ceux qu’il aime, en voulant trop bien faire pour les autres ;


Le 2ème jour est « gvoura ché ba hessed » : rigueur dans le hessed, rigueur dans la générosité, dureté dans le don et l’expression ;


Le 3ème est « tiferet ché ba hessed » : équilibre dans le don, la générosité et harmonie dans l’expression. C’est la recherche et l’atteinte de l’équilibre, les sentiments bien ordonnés. Même ce jour peut être transcendé. S’améliorer, c’est aussi exprimer des choses que l’on n’exprime pas habituellement ;


Le 4ème jour est « netsa’h ché ba hessed » : une trop grande assurance et confiance en soi, qui rejette la faute sur les autres et ne peut se remettre en cause ;


Le 5ème jour est « hod ché ba hessed » : innocence, candeur et fragilité. Un jour dangereux car on se laisse influencer par tout et par tout le monde ;


Le 6ème jour est « yessod ché ba hessed » : force d’influence et de vérité qui s’impose. Chercher à influencer est bien, si celui qui reçoit en est d’accord !...


Le 7ème jour est « mal'hout ché ba hessed » : le besoin insatiable de gouverner et de prendre l’ascendant sur l’autre.


Et l’on continue la deuxième semaine avec « gvoura ché ba hessed », et ainsi de suite.


On l’aura compris, ces sefirot, ces sentiments divins sont des forces de tohou, de destruction. Il s’agit de s’y confronter, de prendre conscience de nos défauts et de réussir à dominer ces sentiments négatifs.


Nous arrêtons ce travail de raffinement de l’âme animale au 33ème jour, à Lag ba Omer. Cependant nous comptons jusqu’au 49ème jour. Au 50ème jour, date du don de la Torah au Mont Sinaï, les 50 portes de la Bina et de la kedoucha sont ouvertes pour le peuple juif. La perfection dans la temporalité est atteinte : 7 x 7 jours + 1. C’est le Jubilée de l’homme juif".


UNE ANNEE AVEC LA CABALE

Secrets de la Torah et des Fêtes Juives

(EXTRAIT du volume 6/6, Les fêtes juives - à paraître)


Toutes les publications d’Ariela Chetboun ici


En vente en Israël à :

- Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

- Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

- Jerusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

- Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

- Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori

- Ashdod : Makhon Tiferet ha Kodesh (Arye), Chevet Levi 14


En France, à Paris : Librairie du Temple, Librairie Emet, Kol Yehouda, Beit Hassofer, et Judaïc-Store à Neuilly


Sur Amazon ici


Illustration : Victoria Tsipora Sim'ha

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page