top of page
Rechercher

Adam : de l'Émanation à la Création

Adam avait trouvé un monde « tout prêt » qui n’attendait que lui. Il est né dans un jardin où tous les fruits pouvaient être consommés. Il y avait des animaux qui étaient en fait des anges, dit la Tradition, et des arbres. L’Arbre de la Vie (Zeir Anpin de Atsilout) et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal (Mal’hout de Atsilout) qui servait de Porte, d’intermédiaire entre deux mondes. « Manger de son fruit » c’était quitter un monde divin, le monde d’Atsilout et entrer en Brya, dans le monde de la matière. Au-delà d’Atsilout, c’est la séparation d’avec l’Essence de D.ieu et la séparation, ce qui n’est plus Unité, c’est la Création, donc la mort. Consommer de ce fruit qui fait passer d’un monde divin à un monde matériel, c’est une chute, une « faute », mais au final une descente pour une très grande élévation.

UNE ANNEE AVEC LA CABALE (extrait) Secrets de la Torah et des Fêtes Juives Livre 5/6 Deutéronome - Devarim


Découvrir le 5ème livre : Amazon FRANCE (livre papier et numérique) ici

Amazon US & ISRAEL ( papier et numérique) ici


KI TAVO – 3/5


"Comme Adam, les Hébreux n’ont rien à construire quand ils arrivent en Terre promise ; ils récupèrent tout l’existant. Ils sont remarquablement 'installés' mais ils doivent apprendre à cultiver la terre. Ainsi, il s’agit de devenir agriculteur. C’est ce qu’Hachem demande. Il y a urgence à le devenir puisque, Moïse disparaissant, la manne cessera de tomber. Comme pour Myriam, la sœur de Moise, qui avait amené la bénédiction du puits d’eau douce et Aaron, son frère, les nuées qui protégeaient le camp, disparaissent avec eux.

Désormais, on mangera le pain que l’on aura fabriqué en cultivant la terre.


Au-delà des cultures, il y avait aussi les infrastructures. Toutes les installations fonctionnent. Il faut juste purifier les habitations en les débarrassant de leurs idoles. La « lèpre » dont parle aussi la paracha pouvait recouvrir les maisons. Elles signalaient alors une impureté profonde qui porte atteinte à un makif éloigné, l’inconscient ('la maison'). Cette lèpre nécessitait de passer par la phase de tohou, de destruction de la maison, mais l’on y découvrait des trésors dans ses murs"...


Tous les livres d’Ariela Chetboun sont en vente sur Amazon ici


Amazon US & ISRAEL (livre papier et numérique) ici


En LIBRAIRIE, en vente en Israël à :

  • Jérusalem : Gallia, 6 Mea Shearim

  • Tel Aviv : Librairie du Foyer, Masaryk 14

  • Netanya : Judaïca (passage Smilanski)

  • Raanana : Brakha la Bait, Kanion El Ram, 98 A'houza

  • Ashdod : Daniel Ifrah, Merkaz Topaz, 6 Montifiori

Et à Paris à la LIBRAIRIE EMET, 250 Bd Voltaire dans le 11ème


Illustration : VISITANDO AS ARARAS, De Marchi

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page